Les premières pistes d'actions

 

Les ateliers de la concertation sur le Projet de Territoire du Midour réunissent une trentaine d'acteurs du territoire. Ce groupe a été construit pour permettre la discussion entre représentants porteurs de différents points de vue (monde agricole, associations de protection de la nature, collectivités, gestionnaires, état...).

 

Trois ateliers ont déjà eu lieu (07/03/17, 30/05/17 et 13/11/17) avec un faible taux d'absentéisme (26, 28 et 28 participants).

 

En amont du dernier atelier, celui du 13/11/17, tous les participants volontaires avaient pu envoyer leurs propositions d'actions (11 participants avaient ainsi contribué) ; celles-ci ont été synthétisées par l'animatrice et toutes ont été présentées, complétées si besoin, et soumises à un premier vote individuel lors de l'atelier.

 

Il en est ressorti 58 pistes d'actions, certaines acceptables par tous, d'autres plus polémiques ou encore incomprises, jugées peu faisables ou peu efficaces...


Le Comité Technique a repris cette matière et propose ici des premiers éléments de réponses pour :

1. Clarifier, reformuler de façon plus opérationnelle certaines idées et répondre aux demandes d'apport d'éléments complémentaires.

2. Proposer un premier tri de ce qui peut être traduit en fiches actions opérationnelles, ce qui est déjà mis en œuvre dans le cadre d'autres programmes existants, et ce qui ne peut pas être gardé en justifiant pourquoi. Cette analyse sera transmise aux participants des ateliers en amont du prochain atelier et in fine c'est le Comité de pilotage qui devra se prononcer.

3. Proposer une réorganisation des actions qui seraient traduites en fiches actions en faisant apparaitre les différents axes de travail.

 

Cette analyse ne marque pas la fin de la concertation, simplement une étape intermédiaire puisque qu'un prochain atelier est prévu pour le printemps 2018 pour revenir sur les éléments devant être rediscutés. Cette analyse sera donc encore développée et pourra évoluer au cours des mois à venir.

 

Ce travail a été retranscrit dans un document d'avis et de propositions du COTECH que vous pouvez télécharger ICI.  


Ce document est conçu de façon à répondre directement à chaque proposition d'action énoncée lors de l'Atelier 3 et propose uniquement une reformulation de ces actions et non un contenu détaillé. Les fiches actions opérationnelles seront travaillées par la suite avec l'ensemble des acteurs.

 

Les actions que le COTECH propose, dans ce document, de traduire par la suite en fiches actions permettraient de répondre à différents enjeux qui sont :

- Améliorer la qualité des masses d'eau

- Répondre aux besoins quantitaifs des différents usages (AEP et salubrité, milieux, irrigation)

- Anticiper et s'adapter au changement climatique

- Approfondir les connaissances, informer, sensibiliser et valoriser

L'ensemble de ces actions permettraient également de participer à l'amélioration de l'état des cours d'eau et des milieux naturels, enjeu important pour les acteurs du territoire.

 

Le document final du Projet de Territoire comportera une synthèse de l'état des lieux et des enjeux du territoire. Il déclinera la stratégie adoptée à travers les objectifs généraux retenus pour le PT. Un programme d'actions opérationnelles sera construit pour répondre à ces objectifs, sous la forme de fiches actions.

Objectivation des actions

 

Suite à la proposition de la quarantaine d’actions pour le projet de territoire Midour (PT) et de l'atelier de concertation du 3 mai 2018, il s’est posé la question de l’objectivation de ces actions et leurs impacts en termes quantitatif, qualitatif, socio-économique et de changement climatique.

Par ailleurs, les acteurs ont fait remonter le besoin de chiffrer les actions et leurs impacts lors des rencontres avec l’animatrice du projet de territoire.

 

Pour ce faire, un groupe de travail spécifique a eu lieu le 31 mai 2018 avec les acteurs du territoire, suite à un comité technique sur le même sujet.

Vous trouverez le compte-rendu de ce groupe de travail ICI.

 

 

Il a ainsi été décidé de réaliser dans un premier temps la trame des futures fiches actions pour ensuite organiser des groupes de travail par lots d'actions pour travailler sur l'objectivation de ces actions. Il s'agira ensuite de construire un fichier commun recensant l'ensemble des critères d'objectivation pour toutes les actions.

L'objectif de cet exercice est d'objectiver les actions vis-à-vis des éléments suivants :

- la pertinence des actions ;

- la temporalité actions ;

- la sectorisation / déploiement des actions sur le bassin ;

- le rapport coûts-bénéfices des actions (dont qualité de l'eau, changement climatique, socio-économie) ;

- les modalités de financements.

 

Le premier groupe de travail sur l'objectivation des actions d'optimisation de la gestion de la ressource en eau et des actions de connaissance du milieu et des usages a eu lieu le 27 juin 2018.

Vous trouverez le compte-rendu ICI.

 

 

Le deuxième groupe de travail sur l'objectivation des actions d'adaptation des usages au milieu et des actions de création d'équipements a eu lieu le 5 juillet 2018.

Vous trouverez le compte-rendu ICI.

 

 

Suite aux deux groupes de travail, il a été décidé que les acteurs du territoire travailleraient individuellement sur l'objectivation des actions.

Un troisième groupe de travail a été organisé le 14 septembre 2018 pour faire le point sur les contributions de chacun et la suite du projet de territoire.

Vous trouverez le compte-rendu ICI.

Construction du programme d'actions

Afin de construire le programme d'actions et les fiches actions en détail, un premier groupe de travail "agriculture" a été réalisé le 30/08/2018 avec les acteurs agricoles du Projet de Territoire du Midour.

 

Vous trouverez le compte-rendu ICI.