Etude socio-économique de l'importance stratégique des nappes profondes du bassin de l'Adour

L’Institution Adour (maitre d’ouvrage), le Brgm et l’agence de l’eau Adour-Garonne se sont associés pour réaliser une étude socio-économique sur l’importance stratégique des nappes profondes du bassin de l’Adour.

Les nappes profondes s’étendent de Dax à Toulouse et de Tarbes à Agen, mais elles sont principalement exploitées dans les Landes, les Pyrénées-Atlantiques et le Gers. L’étude se focalise sur cette zone.

Ces nappes sont sollicitées pour divers usages : alimentation en eau potable, agriculture, thermalisme, industrie, stockage de gaz, etc.

Elles représentent un atout stratégique pour le territoire, en particulier du fait de la bonne qualité de leurs eaux. Dans certains secteurs, les nappes profondes représentent l’unique ressource disponible pour assurer l’alimentation en eau potable. La nappe dite des sables infra-molassiques, en particulier, est la plus sollicitée.

Partenaires financiers

Membres de l'Institution Adour cofinanceurs

Introduction

Dans le bassin de l’Adour, la plupart des activités économiques utilisatrices d’eau s’alimentent à partir de ressources superficielles comme les rivières ou les lacs de barrages ou à partir d’eaux souterraines peu profondes, en étroite relation avec les cours d’eau (nappes phréatiques). À noter que les cours d’eau ont fait l’objet de nombreux aménagements hydrauliques dont la construction de barrages hydroélectriques, de retenues pour l’irrigation, de canaux ou de digues. Depuis des décennies, ces ressources superficielles ont fait l’objet de nombreuses études techniques permettant de mieux appréhender leur fonctionnement hydro(géo)logique, la façon dont elles répondent aux fluctuations climatiques, d’évaluer les impacts anthropiques (prélèvements, aménagements, etc.), et de définir des volumes prélevables en fonction d’objectifs définis. Enfin, leur utilisation est notamment cadrée par les grandes orientations du Schéma Directeur d'Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) Adour-Garonne, les différents Schémas d’Aménagement et de Gestion de l’Eau (SAGE), outil de planification qui vise à la gestion équilibrée et durable de la ressource en eau et par des Plans de Gestion des Étiages (PGE). Ces différents documents définissent notamment des priorités d’usage, garantissent le respect du bon état des milieux aquatiques ou permettent d’arbitrer entre différents usages concurrents. Pour toutes ces raisons, ces ressources sont bien identifiées par les acteurs locaux et les citoyens. Ils les ont intégrées dans leurs représentations des territoires, ils les considèrent comme des éléments de patrimoine à valoriser et protéger.

Globalement, ces ressources superficielles focalisent l’attention des acteurs dans tous les débats sur l’eau. Or, le sous-sol du bassin recèle d’autres ressources en eau souterraine beaucoup plus profondes, moins exploitées et surtout moins connues des acteurs et du grand public. Ces nappes profondes s’étendent sous un immense territoire qui recoupe principalement quatre départements (32, 40, 64 et 65). On les trouve généralement à plusieurs centaines de mètres de profondeur, même si elles peuvent parfois affleurer à la surface, au gré d’un caprice de la géologie. Ces nappes profondes sont contenues dans un ensemble de couches superposées de roches ou de sable, souvent plissées et déformées. Ce millefeuille minéral contient principalement de l’eau très ancienne, qui s’est infiltrée il y a plusieurs dizaines de milliers d’années et qui par conséquent est immune de toute pollution d’origine anthropique. Du fait de leur grande profondeur, du faible nombre d’utilisateurs et de la connaissance très imparfaite que l’on peut en avoir, ces nappes n’ont pas fait l’objet de mesures de gestion. Les acteurs des territoires manquent parfois de connaissances sur ces ressources et sur les questions qui se posent quant à leur utilisation, leur protection et le rôle qu’elles pourraient jouer dans un futur qui sera climatiquement et économiquement très différent du présent.

Il s’agit pourtant de ressources potentiellement stratégiques pour les territoires du bassin de l’Adour. En effet, même si le volume d’eau qu’elles peuvent fournir chaque année reste très inférieur aux ressources des barrages, rivières et nappes phréatiques peu profondes, elles représentent l’unique ressource accessible pour l’alimentation en eau potable (AEP) de nombreuses collectivités, notamment dans le Gers. Leur minéralisation et leur température ont par endroit permis le développement d’activités thermales ou géothermiques. Par ailleurs, la protection naturelle (géologique) dont bénéficient ces nappes profondes pourrait en faire des ressources de secours ultime, utilisables en cas de pollution majeure des eaux superficielles. Étant moins sensibles aux fluctuations climatiques que les eaux superficielles, elles représentent aussi une assurance contre le risque de sécheresse pour les usagers qui peuvent y accéder. Enfin, ces formations profondes sont localement utilisées pour stocker du gaz naturel, permettant de constituer en été de gigantesques réserves de gaz qui alimentent le quart sud-ouest de la France en hiver.

L’objectif de cette présentation est de dresser un état des lieux des connaissances relatives à ces nappes profondes, aux ressources disponibles et à leurs utilisations, et de le porter à connaissance des acteurs des territoires. Il ne s’agit donc pas d’une synthèse technique, destinée à un public d’experts, mais au contraire d’une présentation pédagogique, ciblant un public d’élus, de représentants d’usagers ou d’associations et de citoyens. Le but est de faire découvrir aux non-experts ces ressources invisibles, l’histoire de leur formation, leur état actuel et d’apporter quelques chiffres sur les volumes disponibles, les usages et leur valeur économique.

Cette présentation se décline dans les cinq onglets suivants :

Qu'est-ce qu'une nappe profonde ?

Vue d'ensemble des usages

Alimentation en eau potable

Agriculture

Thermalisme

Ensemble de références complémentaires

<title>haut_de_page_03 [Converti]</title>
Les nappes profondes du bassin de l'Adour